LA FETE DU COCHON

FETE DU COCHON

Le mois de février était le mois où traditionnellement on tuait le cochon dans nos campagnes. Il faisait froid et les travaux dans nos campagnes étaient moindre.

La Ferme d’Orliénas a voulu vous faire revivre cette tradition en faisant la FETE DU COCHON.

Autrefois on élevait les cochons par deux. Seul ils déprimaient disait-on. Il fallait être nombreux pour tuer un cochon, c’était l’occasion de se retrouver entre voisin et faire la fête. C’était la journée du cochon ou LA FETE DU COCHON.

Le porc est élevé toute l’année avec les pommes de terre déclassées, le petit lait ou les « restes » ainsi que le « petit grain », le cochon s’engraissait petit à petit.

Arrivé l’hivers il était tué pour en tirer la viande. Pour les plus pauvres c’était la viande de l’année.

Le cochon était tué le matin par les hommes. Les femmes récupéraient le sang pour en faire le boudin. Pui le charcutier ambulant découpait les morceaux de viandes.

Le lendemain il faisait la « charcutaille », saucissons, gratons, saucisses et terrines… accompagné d’un « canon de rouge » bien sûr… !!Nourrissage du cochon

A cette occasion La Ferme d’Orliénas vous offre des promotions sur toute la charcuterie et les terrines.  Suivez ce lien Charcuterie Epicerie salée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu